« Claude Lorius et les glaces qui parlent »

Image Alt Text

Table des matières

Claude Lorius : un scientifique qui a révolutionné la climatologie

Salut les amis! Aujourd’hui, je vais vous parler de Claude Lorius, un grand glaciologue qui nous a quittés récemment. Mais pourquoi cet homme est si important pour la science ? Eh bien, c’est grâce à ses recherches qu’on sait un peu plus sur le réchauffement climatique et ses causes.

Des glaces qui parlent !

Les glaciers sont de grandes masses de glace qui se forment dans les régions froides de notre planète. Ces masses prendraient au piège les gaz de notre atmosphère au moment où elles se forment. Claude Lorius a décidé d’étudier ces glaciers en prenant des échantillons de glace très profonds appelés « carottes ». Et oui, Claude pouvait lire dans la glace comme vous lisez vos livres préférés !😉

Une histoire de gaz

Les carottes de glace de Claude Lorius ont permis d’établir que les gaz à effet de serre comme le dioxyde de carbone (CO2) ont un lien étroit avec le réchauffement climatique. Grâce à ses analyses, il a pu démontrer que la concentration de dioxyde de carbone dans l’atmosphère est en augmentation depuis la révolution industrielle qui a commencé au 18ème siècle. En conséquence, la température sur Terre a également augmenté très rapidement. Les résultats sont clairs, plus de CO2 provoque une augmentation de la température sur Terre.

Le passé et le futur sont liés

Pour en savoir plus sur le climat de notre planète, les scientifiques étudient maintenant la glace qui remonte jusqu’à 800 000 ans. En recueillant des échantillons plus profonds encore, les chercheurs peuvent encore remonter plus loin dans le passé. L’étude du passé nous aide à mieux comprendre le futur et à prédire comment notre planète va réagir aux changements climatiques à venir.

La découverte de Claude Lorius rappelle à l’humanité l’importance de préserver notre planète et de limiter les émissions de gaz à effet de serre pour sauvegarder notre foyer, la Terre. Car, comme nous l’a appris ce grand scientifique « le climat du passé et celui du futur sont liés ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *